Vous êtes ici

AJAvant-match

« A nous de nous montrer costauds »

18 oct 2019

Birama Touré rayonne dans l’entrejeu cette saison. Le milieu de terrain malien est revenu est revenu sur le début de championnat auxerrois et sur le déplacement qui attend les troupes de Jean-Marc Furlan lundi à Lens.

A l’approche de la 11e journée, quel bilan ou analyse fais-tu du début de saison, tant sur le plan collectif qu’individuel ?

Niveau collectif le début de saison a été compliqué au début. Dans le contenu on faisait de bons matches mais on n’avait pas les résultats. On a su inverser la tendance, on a gardé le contenu et, maintenant que l’on a les résultats, il faut enchaîner. Sur le plan personnel je me sens bien physiquement je me sens bien dans le groupe. Le coach me fait confiance donc j’espère que ça va continuer comme ça. Ça fait trois ans que je suis là, les deux premières saisons étaient compliquées, mais cette année, on sent le changement tout de suite. Il y a des sourires à l’entraînement, tout le monde est content, les entraînements sont longs mais on travaille bien et c’est le plus important.

Comment te sens-tu physiquement ?

Après dix journées je me sens bien car on a fait une grosse préparation. Dans mes clubs précédents on ne s’entraînait pas autant. Les séances n’étaient pas aussi intenses, il y a une grande différence sur ce point-là. Le coach nous fait travailler dur la semaine pour que ça soit plus facile en match. Il nous le répète depuis le début de la saison. Plus les matches avancent et plus je le ressens. Je sens que sur les fins de matches on est beaucoup mieux que les adversaires, on a plus de jambes et on peut faire plus d’efforts qu’eux. Le coach me fait confiance donc c’est à moi de lui rendre cette confiance à chaque match.

La saison passée, l’AJA évoluait principalement en contres. Cette année le jeu est basé sur la possession du ballon et les attaques placées. Quelles différences cela fait pour un milieu de terrain défensif ?

On court beaucoup moins (rires). Du moins on court mais avec le ballon. La saison dernière on était plus dans la récupération et dans les contres. Cette saison on est dans la possession on travaille beaucoup les attaques placées. On touche beaucoup de ballons et comme j’aime bien toucher le ballon c’est quelque chose de bien pour nous les milieux.

Le plus important pour moi c’est de faire mon travail sur le terrain et tant que je le fais bien tout le monde sera heureux : le coach, les supporters, le club et bien-sûr moi.

Birama Touré

 

Avec François Bellugou, vous formez un duo efficace depuis le début de la saison. Comment vous répartissez-vous le travail sur le terrain ?

On s’occupe chacun de notre zone. En général je commence à droite et lui à gauche mais ça arrive que pendant le match on permute. Sinon on s’occupe de notre zone, on gratte un maximum de ballons qui se trouvent devant nous et l’autre fait la couverture. A l’entraînement, quand on fait des jeux je suis souvent avec lui. Le coach nous fait aussi des séances vidéo pour nous permettre de progresser.

Lundi ce sera RC Lens - AJ Auxerre. Ce sont les deux meilleures attaques du championnat. Prêt pour avoir encore plus de boulot que d’habitude ?

C’est sûr ! En plus, c’est chez eux. On connait l’ambiance dans leur stade et ils vont surement nous attendre avec beaucoup d’envie. Mais c’est à nous de nous montrer costauds, même si on est à l’extérieur, même si c’est à Bollaert.

Ton nom est souvent plébiscité par nos supporters lors de l’élection du joueur du match (**). On imagine que cela doit te faire du bien pour la confiance ?

Je le vois sur les réseaux sociaux et quand je croise quelques supporters en ville, ils me disent que je suis mieux que la saison dernière. Je suis totalement d’accord avec eux, je me sens beaucoup mieux que l’année dernière. Le plus important pour moi c’est de faire mon travail sur le terrain et tant que je le fais bien tout le monde sera heureux : le coach, les supporters, le club et bien-sûr moi.

Après ces dix journées, quel point aimerais-tu améliorer collectivement et individuellement ?

Individuellement ça serait de mettre des buts. Et pour le collectif, garder notre solidité défensive et continuer à faire progresser notre secteur offensif. On est mieux sur quelques matches, on arrive à marquer des buts donc il faut continuer à progresser.

(*) Sorti en toute fin de match face à Troyes, Quentin Bernard est le deuxième joueur auxerrois au niveau du temps de jeu. Carlens Arcus et Mathieu Michel ont disputé l’intégralité des matches de championnats, mais le premier étant resté sur le banc en Coupe tandis que le second n’était pas sur la feuille de match.

(**) Sur les forums, nos supporters classent Birama Touré à la 4e place derrière Hamza Sakhi, Carlens Arcus, Harisson Marcelin et à égalité avec François Bellugou. Avec une note moyenne de 5,6, il est également le 4e meilleur auxerrois au classement France Football, derrière François Bellugou (5,78), Hamza Sakhi (5,71) et Mickaël Barreto (5,7). Une note qui lui permet de faire partie des 50 meilleurs joueurs du championnat après dix journées.

 

Dans la même catégorie

AJAvant-match
Auxerrois et Toulousains se retrouveront samedi au Stadium, huit années après la dernière opposition entre les deux formations....
25 sep 2020
AJAvant-match
L’AJ Auxerre accueille ce lundi son ‘voisin’ troyen pour la quatrième journée de Ligue 2 BKT....
20 sep 2020
AJAvant-match
Troisième journée de championnat pour des Auxerrois qui vont recevoir successivement le Clermont Foot 63 puis l’ESTAC Troyes....
11 sep 2020
AJAvant-match
L’AJ Auxerre de Jean-Marc Furlan se déplacera samedi soir à Châteauroux pour la deuxième journée de championnat....
28 aoû 2020