Vous êtes ici

Histoire
Retour sur les grandes dates d’un club populaire

Au commencement

 

5 novembre 1905 :

Premier match de l’équipe de football de l’AJA sur un terrain, route de Vaux. L’Association n’a pas encore fait sa déclaration de fondation en Préfecture. La rencontre oppose les Auxerrois aux « Rupins de Bourgogne » de Migennes. Charles Simon assiste à la rencontre. Il est ami avec l’Abbé Deschamps avec lequel il nourrit une relation épistolaire. Co-fondateur du comité français interfédéral, Charles Simon décède sur un champ de bataille, en 1915. La Coupe de France est créée à sa mémoire en 1917. 

 

29 décembre 1905 :

Date du récépissé de déclaration de création de l’Association de la Jeunesse Auxerroise, dont le siège social est situé au 4, Place Saint-Etienne. L’Abbé Deschamps trouve un terrain, près du pont de la Tournelle, dit de l’Ocrerie, qui sert aux premiers footballeurs et aux athlètes. L’AJA en a la jouissance sous forme locative.

 

1er janvier 1906 :

L’AJA s’affilie à la Fédération Gymnastique et Sportive des patronages de France. Trois équipes sont constituées pour la saison 1905/1906.

 

1909 :

L’AJA accède à la finale de la Coupe de France des patronages. Elle s’incline 5 à 1 face aux « bons gars » de Bordeaux sur le terrain de Gentilly. Son maillot est composé d'une chemise blanche à col avec parements « bleu roi », des couleurs dédiées au culte de la vierge Marie et à l’Immaculée Conception. Sur la poitrine une croix de Malte, symbole des mouvements de la jeunesse catholique.

 

1912 :

L’abbé Deschamps doit libérer le terrain de l’Ocrerie. Il achète six hectares de terrain situés le long de l'Yonne, segmentés en une dizaine de parcelles.

 

1917 :

Cette année, l’AJA participe à la première édition de la Coupe de France. Elle fait partie des 48 premières équipes à disputer cette nouvelle épreuve. Elle est éliminée le 7 octobre lors du premier tour face à l’Alliance vélo sportive auxerroise.

 

13 octobre 1918 :

L’AJA inaugure son terrain de compétition, route de Vaux. Elle est enfin chez elle, après avoir utilisé une aire de jeu à Sainte-Nitasse.

 

1920 :

L’AJA s’affilie à la Fédération Française de Football. Et adhère à la Ligue de Bourgogne-Franche-Comté ainsi qu’au district de l’Yonne.

 

1929 :

Premier titre de champion de l’Yonne.

 

1931 :

L’AJA accède sportivement au championnat de Bourgogne. Le stade est doté d'une tribune de 150 places inaugurée en 1930.

 

Des bas, des hauts

 

1936/37 et 1937/38 :

Les juniors de l’AJA sont champions de l’Yonne. Mais l’équipe fanion renonce à disputer le championnat de Bourgogne en raison de difficultés financières.

 

1940/1941 :

Après un arrêt de toutes compétitions officielles, à cause de la seconde guerre mondiale, l’équipe première de l’AJA participe de nouveau au championnat de l’Yonne et remporte le titre. Cette équipe est composée de Bonnard, Chalmeau, Gauthereaux, Garnier, Geste, Gounot, Grosjean, Hericher, Millérioux, Morel, Pillard, Poligot, Sibault, Viteau.

 

1944 :

Trois joueurs de l’AJA meurent pendant la guerre. Pierre Bureau, le gardien de but, tombe sous les balles le 9 juillet, dans les bois, près de Val de Mercy. Gaston Martin et Charles Paquot sont abattus par la Milice française parce qu’ils font partie de la Résistance.

 

1946 :

Pierre Grosjean devient le premier entraineur officiel du club. Il fonde l’école de football de l’AJA, la deuxième du genre en Bourgogne, après celle de Gueugnon. L’AJA remporte une nouvelle fois le titre de champion de l’Yonne et s’adjuge également la coupe de l’Yonne. Elle monte en division d’honneur de Bourgogne.

 

1949 :

L’abbé Deschamps décède le 1er décembre.

 

1950 :

Le stade de la route de Vaux devient le stade Abbé Deschamps. Georges Hatz est nommé entraineur de l’AJA.

 

1952 :

L’AJA connait à nouveau de graves difficultés financières. Les entraineurs se succèdent : Marc Olivier, Pignault, Pierre Meunier, Jacques Boulard, Joseph Holmann Christian Di Orio.

 

1958 :

L’AJA fait l'ascenseur. Reléguée en Promotion d’honneur de Bourgogne, elle remonte en DH l'année suivante.

 

Roux-Hamel, début de l'ascension 

 

1961 :

Jean Garnault devient président de l’AJA. Guy Roux est nommé entraineur.

 

1962/1964 :

Guy Roux effectue son service militaire à Trèves, en Allemagne. Gagneux et Chevalier assurent l’intérim.

 

1963 :

Elu Président de la Ligue de Bourgogne, Jean Garnault cède son poste de Président de l’AJA à Jean-Claude Hamel.

 

1970 :

L’AJA remporte le championnat de DH de Bourgogne. Elle accède grâce à ce titre à la D3. Guy Roux renforce l’équipe en recrutant André Fefeu, ancien footballeur professionnel de l’AS Saint-Etienne, vainqueur d’un doublé Championnat/Coupe de France.

 

1974 :

L'AJ Auxerre est promue en D2 et s'impose 2-1 pour son premier match face à Hazebrouck. Le club recrute un grand gardien en la personne de Maryan Szeja et Gérard Hallet, international de l’équipe de France olympique.

 

1975 :

L’AJA s’attache les services de joueurs opiniâtres et talentueux : Serge Mésonès, Jean-Marc Schaer, Dominique Cuperly.

 

1976 :

L’AJA atteint les 16èmes de finale de la Coupe de France. Elle a pour adversaire l’Olympique de Marseille. Les Phocéens se qualifient (0-0 à Auxerre, 2-0 à Marseille). Lucien Denis est recruté.

 

1977 :

Auxerre se hisse une nouvelle fois en 16eme de finale de la coupe de France. Les icaunais sont défaits par la grande équipe de Saint-Etienne devant 15000 spectateurs.

 

1978 :

Jean-Jacques Annaud choisit la ville d’Auxerre et son club de football comme cadre de son film « Coup de tête ». L’équipe du film atteint la finale de la coupe de France. Un scénario prémonitoire.

 

1979 :

L’AJA passe de la fiction au monde réel en se hissant en finale de la Coupe de France. Elle affronte une autre équipe légendaire, le FC Nantes qu’elle fait longtemps douter avant de s’incliner 4-1 après prolongation, au Parc des Princes. Pour en arriver là, l’équipe auxerroise se qualifie aux dépens de Lille en 1/4 de finale et du RC Strasbourg en 1/2 finale. Les Alsaciens allaient devenir, cette saison-là, champions de France de D1.

 

Les premiers pas européens

 

1980 :

L’AJA accède à la Division 1. Une promotion arrachée lors de la dernière journée face à l’AS Cannes (2-1). Le but victorieux est l’œuvre de Lucien Denis. Première du groupe A, l’AJ Auxerre devient « Champion de France de D2 » en venant à bout du FC Tours, premier du groupe B. Les troupes de Guy Roux entament leur parcours dans l'élite le 24 juillet 1980.  La rencontre se déroule à Toulon, face au Sporting Club de Bastia, privé de terrain pour raison disciplinaire. Future légende du club, Andrzej Szarmach s’engage le 20 novembre 1980. Il marque dès son premier match face à l'Olympique Lyonnais.

 
1981 :

En s'imposant 1-0 à la Beaujoire le 7 avril, l'AJA met un terme à cinq années d'invincibilité à domicile du FC Nantes.

 

1984 :

L'AJA termine sur la troisième place du podium. Elle se qualifie pour sa première compétition européenne. Avec 21 buts, Patrice Garande est le meilleur buteur du championnat. Il devient Champion Olympique à Los Angeles. Jean-Marc Ferreri et Joël Bats sont sacrés Champions d'Europe avec une équipe de France emmenée par un grand Michel Platini.

L'été devient tragique. Recruté au PSG, l'international espoir Michel N'Gom décède dans un accident de voiture.

Pour son baptême européen, l'AJA est battue 2-0 sur le terrain du Sporting Portugal le 19 septembre 1984. Quinze jours plus tard à l'Abbé Deschamps, Andrzej Szarmach permet à Auxerre de refaire son retard. Mais les portugais arrachent le match nul.

 

1985 :

Joël Bats quitte le club pour le PSG. Il est remplacé par Bruno Martini. Pour sa deuxième aventure en Coupe UEFA, l'AJA est confrontée à une grosse cylindrée : le Milan AC. Les hommes de Guy Roux l'emportent 3-1 à la maison, mais les italiens renversent la vapeur à San Siro 3-0.

 

1987 :

Le fanion du Panathinaïkos vient garnir la vitrine des adversaires européens. Les grecs s'imposent 2-0 à domicile. Auxerre l'emporte 3-2 au retour. Un succès insuffisant.

 

1989 :

L’AJA se hisse en demi-finale de la Coupe de France, éliminée par l’Olympique de Marseille, futur lauréat.

 

1989-1990 :

Les Ajaïstes se qualifient pour les 1/4 de finale de la Coupe UEFA. Ils éliminent le Dinamo de Zagreb, le KS Apolonia Fier, le ROPS Rovaniemi et l'Olympiakos. Le parcours s’arrête face à la Fiorentina.

 

1990 :

Basile Boli quitte le club pour l’OM. Enzo Scifo et Alain Roche signent sur les bords de l'Yonne.

 

1991 :

Troisième de D1, l'AJA se qualifie une nouvelle fois pour la coupe UEFA. Elle tombe en 1/16e de finale contre Liverpool.

 

1992 :

Alain Roche est transféré au PSG. Jean-Marc Ferreri rejoint l’OM. Franck Verlaat, Moussa Saïb et Gérald Baticle posent leurs valises en Bourgogne.

 

Au sommet de la Pyramide

 

1992/1993 :

L’AJA réalise un parcours remarquable et remarqué en coupe d’Europe. Elle atteint les 1/2 finales en éliminant l'AJAX Amsterdam et joue un match d’anthologie au stade Abbé Deschamps face au Borussia Dortmund. Battus 2-0 en Allemagne, les Auxerrois l'emportent 2-0. La dramaturgie est à son comble dans un stade enflammé. Le Borussia arrache la qualification aux tirs au but (6-5 tab). Une finalité qui hante encore la mémoire de beaucoup de joueurs et spectateurs auxerrois.

 

1994 :

Eliminée par Tenerife, dès le premier tour en coupe UEFA, l’AJA vit une saison admirable. Elle s’achève avec une place sur le podium du championnat de France (3eme). Et surtout une victoire historique en coupe de France face à Montpellier (3-0). Le premier des cinq trophées majeurs remportés par l'AJ Auxerre.

 

1995 :

Les « Bleu et Blanc » terminent 4eme. Ils atteignent les 1/4 de finale en Coupe des Coupes. Arsenal sort victorieux de cette double confrontation disputée (1-1 à Highbury, 0-1 à l'Abbé Deschamps). A l'intersaison, Laurent Blanc signe au club pour une saison.

 

1996 :

L’AJA entre dans la légende ! Elle domine la scène nationale et réalise un magnifique doublé coupe/championnat. Le dernier match de la saison se joue dans un stade Abbé Deschamps plein à craquer (record d’affluence avec plus de 22500 spectateurs). La rencontre est une passation de pouvoir avec le FC Nantes, Champion de France sortant.

Dans la foulée, plusieurs Auxerrois se distinguent lors de compétitions internationales : Taribo West devient Champion Olympique avec le Nigéria tandis que Laurent Blanc, Sabri Lamouchi et Corentin Martins atteignent les 1/2 de l’Euro 1996. Ce dernier, capitaine de l'année du titre, quitte l'AJA. Tout comme un autre joueur emblématique, Christophe Cocard.

 

1997 :

Pour sa première participation à la Ligue des Champions, l’AJ Auxerre élimine les Glasgow Rangers et l’AJAX Amsterdam. Elle tombe avec les honneurs face au Borussia Dortmund en 1/4 de finale. Avec le fameux but sur retourné refusé à Lilian Laslandes face au futur Champion d'Europe.

 

1997/1998 :

L'AJA se qualifie pour la Coupe UEFA grâce à sa victoire en Coupe Intertoto. Les Auxerrois atteignent les 1/4 face à la Lazio de Rome après avoir écarté le Deportivo la Corogne, l’OFI Crête et le FC Twente.

 

1998/1999 :

Les amoureux du club vivent une saison difficile. L’AJA se sauve in-extremis lors de la dernière journée de championnat. Elle reste en D1 grâce à une victoire obtenue à domicile face au Stade Rennais.

 

2000 :

A l’issue du championnat Guy Roux, fatigué, annonce qu’il se retire de ses fonctions d’entraineur.

 

2000 :

Directeur du centre de formation de l'AJA et coach de l'équipe réserve, Daniel Rolland prend en charge l'équipe professionnelle. Le club adopte le statut de SAOS (Société Anonyme à Objet Sportif).

 

La génération dorée

 

2001 :

Guy Roux redevient entraineur de l’AJA. Il est opéré en urgence à Paris le 23 novembre d'un double pontage coronarien. Alain Fiard assure l'intérim jusqu'en janvier 2002. La génération dorée composée de Djibril Cissé, Olivier Kapo, Philippe Mexès et Jean-Alain Boumsong éclot. Ils sont appelés à revêtir le maillot de l’équipe de France.

 

2002 :

L’AJA retrouve le podium avec une 3e place en championnat. Cissé est co-meilleur buteur de Ligue 1 avec Pauleta (22 buts). Le club auxerrois accède pour la deuxième fois à la Ligue des Champions. Les coéquipiers de Yann Lachuer signent une victoire de prestige à Arsenal (1-2) face aux « Invincibles » gunners. Mais ils sont éliminés dès la phase de poule.

 

2003 :

Au bout du suspens, Cissé et Boumsong offrent à l'AJA sa troisième Coupe de France. Comme un symbole, le but de la délivrance est inscrit à la 89e minute, numéro de département de l'Yonne.

 

2004 :

Les Ajaïstes terminent 4e de l’édition 2003/2004 de Ligue 1. Cissé est meilleur buteur du championnat, avec 26 réalisations. Le quatuor auxerrois s’envole vers d’autres horizons : Cissé à Liverpool, Kapo à la Juventus, Mexès à la Roma et Boumsong aux Glasgow Rangers.

 

2005 :

Pour célébrer son centième anniversaire, l’AJ Auxerre triomphe de nouveau au Stade de France. Elle enlève la Coupe de France pour la quatrième fois, en battant le CS Sedan 2-1. Guy Roux annonce qu’il cesse ses fonctions d’entraineur. Sélectionneur des Bleus à l'Euro 2004, Jacques Santini lui succède.

Une plaque est scellée le 2 juillet sur le mur de la bâtisse qui fut le premier siège du club, au 4 Place Saint-Etienne.

 

2006 :

Jean Fernandez prend la relève de Jacques Santini.

 

2006/2007 :

Le 14 décembre 2006, l’AJ Auxerre dispute son 100eme match européen contre Livourne. Le 14 avril 2007, elle joue son 1000eme match en première division à Toulouse.

  

2009 :

Président depuis 1963, Jean-Claude Hamel passe la main à Alain Dujon le 6 juillet.

 

2009-2010 :

L’AJA est l’équipe surprise du championnat. Après plusieurs saisons dans le ventre mou, elle devient leader au soir de la quatorzième journée, cinquième à mi-parcours et arrache la troisième place dans les dernières minutes à Sochaux. Grâce à un doublé, le défenseur Cédric Hengbart propulse Auxerre au tour préliminaire de la Ligue des Champions. 

 

2010 :

L’AJA élimine le Zénith Saint-Pétersbourg et se qualifie pour la phase de poule de la Ligue des Champions. Le tirage au sort lui offre un casting cinq étoiles : l'AJAX Amsterdam, le Milan AC et le Real Madrid. Sans démériter, Auxerre termine dernier de son groupe. L’équipe bataille pour assurer son maintien en Ligue 1.

 

2011 :

Le 19 mai, Henri Maupoil est élu président de l’Association AJA Football. Le 23 mai Gérard Bourgoin, l'homme qui a longtemps épaulé Hamel et Roux, est élu président de la SAOS et devient le nouveau patron de la structure professionnelle. En fin de contrat, Jean Fernandez prend la direction de Montpellier. Il est remplacé sur le banc par Laurent Fournier.

 

La relégation

 

2012 :

L'équipe fanion s'enlise dans une saison très difficile. En mars, Laurent Fournier est remercié. Jean-Guy Wallemme lui succède mais ne parvient pas à éviter la relégation. En juin, l’AJA est rétrogradée en Ligue 2 après avoir terminée dernière du championnat. Cela faisait 32 années qu’elle évoluait en première division. Le 2 décembre, Bernard Casoni remplace Jean-Guy Wallemme.

 

2013 :

PLP entre au capital de la SAOS et devient l’actionnaire majoritaire. Guy Cotret est nommé président de la SAOS AJA Football le 19 avril.

 

2013-2014 : 

En mars 2014, l'AJA est 17ème. Jean-Luc Vannuchi prend la tête d'une équipe première menacée par l'ombre d'une nouvelle relégation. Il réussit sa mission maintien de 10 matches. Pendant ce temps, les jeunes remportent la Coupe Gambardella. C'est la 7ème pour le club, record hexagonal.

 

2014-2015 :

L'équipe fanion finit 9ème et égale son meilleur classement depuis la descente en Ligue 2. Grâce à un superbe parcours, elle se hisse en finale de la Coupe de France. Remarquablement courageux, les Auxerrois s’inclinent 1-0 face PSG le 30 mai 2015. Un jour sombre marqué par le décès de l'actionnaire majoritaire, Monsieur Emmanuel Limido.

 

2015-2016 :

Pour sa 4ème de Ligue 2, l’AJA réalise sa meilleure saison depuis la descente. Les Auxerrois terminent à la 8ème place avec 55 points, à 10 points du podium. L’objectif annoncé. En fin de saison, Jean-Luc Vannuchi quitte le club. Viorel Moldovan devient le nouvel entraîneur de l’AJ Auxerre. Au centre de formation, Christophe Point succède à Jean-Marc Nobilo en tant que Directeur.

 

Vers une nouvelle ère

 

2016-2017 :

L’AJA connaît une phase de préparation et un début de championnat très difficiles. Après quelques journées, Cédric Daury remplace Viorel Moldovan en tant qu’entraîneur de l’équipe première. Le maintien est assuré avec une 17e place et cinq points d'avance sur le barragiste. 

En cours de saison, le 13 octobre 2016, la société chinoise ORG Packaging, dirigée par Monsieur James Zhou, devient le nouvel actionnaire principal de l’AJA. Le 17 mai 2016, Francis Graille succède à Guy Cotret et devient le nouveau Président de l’AJ Auxerre.

 

2017-2018 :

La structure sportive est remaniée. Francis Gillot est nommé entraîneur de l’équipe première. Cédric Daury devient Directeur Sportif de l’AJA. Au Centre de Formation, Bernard David retrouve le poste de Directeur. Après une première partie de saison compliquée, Pablo Correa remplace Francis Gillot au poste d'entraîneur pendant la trêve hivernale. Les Auxerrois se relèvent rapidement sous les ordres du coach uruguayen et terminent à la 11ème de la Domino's Ligue 2 avec 47 points.