Vous êtes ici

AJAprès-match

La force de caractère bourguignonne

27 sep 2019

Menée 2-0 à cinq minutes du terme, l’AJA est parvenue à arracher le point du match nul grâce à un coup de canon de Dugimont et une coup de tête de Bernard.

Cette équipe de l’AJ Auxerre aime passer par toutes les émotions. A Niort pour la neuvième journée de championnat, elle paraissait au plus bas quand Konaté a donné deux buts d’avance aux siens à quinze minutes de la fin. Mais baisser les bras ne fait pas partie du jargon bourguignon cette saison. Revenir au mental et au caractère, oui. Sur une frappe sèche de Dugimont, les Auxerrois se sont donnés de l’espoir à cinq minutes du temps additionnel. Et dès les premières secondes de celui-ci, Bernard a catapulté le cuir au fond des filets. Permettant aux siens d’arracher un point, alors que la situation semblait mal embarquée.

Contrés à deux reprises.

Cette neuvième journée de championnat a démarré avec un hommage appuyé à Jacques Chirac, pour une minute d’applaudissement du Stade René Gaillard. Dès le coup d’envoi et fidèle à ses habitudes, l’AJA a posé le jeu. A s’en montrer dangereuse au terme d’une très belle séquence conclue par Sakhi et détournée par le gardien adverse (5’). Puis, au cœur de sa domination et d’une triple situation face au but, la formation icaunaise s’est faite contrer. Sissoko en a profité pour ouvrir le score d’un joli ballon piqué (1-0, 17’). Un petit coup sur la tête des Auxerrois, qui auraient pu encaisser un deuxième but de ce même Sissoko (21’). Les coéquipiers de Samuel Souprayen se sont rebiffés, et ont timidement tenté de loin (27’, 28’, 32’). Ils ont finalement eu une première balle d’égalisation qui a échappé à Yattara (45’).

Au mental et avec du caractère.

Avec la rentrée en jeu de Sorgic, l’AJA est parvenue à être menaçante dans la surface de réparation (58’, 59’). Et sur son côté droit, Arcus a également apporté le danger à deux reprises (66’, 68’). Comme sur l’ouverture du score, les Chamois ont contré pour parfaire leur avance avec l’ancien de la maison icaunaise, Brahim Konaté (2-0, 75’). Dans le dur, l’AJ Auxerre s’en remettait à Michel pour rester en vie (83’). Un arrêt déterminant puisque deux minutes plus tard, Rémy Dugimont a envoyé une praline du gauche au fond, après une belle remise de Sorgic (2-1, 85’). Puis, sur un corner parfaitement botté par Barreto, c’est l’enfant du coin Quentin Bernard qui a égalisé en devançant de la tête la sortie d’Allagbé (2-2, 90’). Alors qu’ils tentaient de grignoter deux points supplémentaires, l’AJA a failli tout perdre, mais elle a une nouvelle fois été sauvée par Michel, lequel a remporté son ultime tête à tête avec Sissoko (90+3’). Au classement, ce point ne fait pas forcément les affaires des Auxerrois. Mais, comme face à Guingamp ou lors de la rencontre à Clermont, ils ont su faire preuve d’une force mentale à toute épreuve pour arracher un point. Ce que Jean-Marc Furlan à souligné à l’issue de la partie en évoquant « la force de caractère du groupe ». 

 

La fiche technique du match (LFP).

 


 

Dans la même catégorie

AJAprès-match
Menée au score, l’AJA a arraché le match nul 1...
09 nov 2019
AJAprès-match
A Châteauroux, les Auxerrois se sont inclinés ...
02 nov 2019
AJAprès-match
L’AJ Auxerre s’est inclinée à domicile pour la...
26 oct 2019
AJAprès-match
Emmenée par un quatuor défensif axial impressi...
21 oct 2019