Vous êtes ici

CN2

Le bilan de l'équipe réserve après neuf journées

13 nov 2020

Après les U17 et les U19, le tour d’horizon consacré au Centre de Formation AJA Acadomia se termine avec un état des lieux de notre CN2. Jeune promu de National 3 à National 2, l’équipe réserve de l’AJ Auxerre est actuellement classée en milieu de tableau. Meilleure attaque du championnat, elle a laissé entrevoir de belles choses à ce niveau de compétition.

Jeune effectif et jeune promu, l’AJ Auxerre B avait ciblé le maintien comme objectif principal et une volonté de jouer la première partie de tableau comme ambition. Pour l’heure, les troupes de David Carré font mieux que résister puisqu’elles sont confortablement installées dans le milieu de tableau. Tronqué par plusieurs matches en retard, le classement reste en trompe l’oeil. Malgré tout, l’équipe réserve auxerroise a aligné une série de six matches sans défaite (de la 2e à la 7e journée). Dominateurs face au leader (0-0 face au Paris 13 Atletico), solides face aux gros de la poule (1-1 à Sedan, 2-2 à Lens B et 2-2 face au Gazélec Ajaccio), les Icaunais s’appuient sur les 6 buts de Lassine Sinayoko, co-meilleur buteur de la poule, pour présenter une belle force de frappe offensive. Invaincue depuis plus de trois ans au Stade Groupama, notre équipe CN2 possède six points d’avance sur la zone rouge et pointe à trois longueurs de la tête du championnat.

 

Le début de saison réalisé par l’équipe réserve de l’AJA est-il conforme à tes attentes ?

David Carré : "Il est consistant dans le jeu et dans les résultats. Par rapport à ce que l’on a produit, je pense qu’à aucun moment nous n’avons volé de points vu les contenus. Peut-être même qu’il nous en manque deux que l’on aurait mérité de prendre contre le leader. Le palier que l’on a réussi à franchir sur certains matches, notamment à Sedan, c’est la maîtrise dans le jeu face à beaucoup d’expérience. Chaque point pris a été le fruit de beaucoup d’efforts. Mais aujourd’hui, on n’a pas de marge. On sait que l’on sera en difficulté le jour où on n’y sera pas dans l’état d’esprit ou que des joueurs passeront à côté".

Quelles sont les principales différences que vous avez pu observer par rapport au championnat de National 3 ?

DC : "La différence première c’est que l’on joue contre des équipes qui elles aussi aiment bien avoir la possession. Ce n’était pas forcément le cas en National 3. Il y aussi plus de maturité et d’impact physique en face. On a aussi joué contre des jeux plus dynamiques et plus jeunes. On a été à la hauteur à Lens ou contre Reims. Les caractéristiques de l’opposition font que l’on monte d’un cran sur le plan technique, un autre dans l’intensité et encore un sur l’aspect physique. Par rapport à ces paramètres, on s’en est plutôt bien sorti jusque-là".

Avec 13 buts marqués, l’AJA est la deuxième attaque du championnat. Mais avec 13 buts encaissés, elle a aussi l’une des défenses les plus perméables du groupe. Comment l’expliques-tu ?

DC : "Pour la défense, c’est le secteur où on a perdu le plus de joueurs. On a une défense à reconstruire. Sur le plan de l’attaque, on savait aussi que l’on allait perdre des cadres. On avait anticipé dans le recrutement avec le renfort d’un joueur efficace devant le but et qui sait aussi bien faire jouer les autres. On varie un peu la position des uns et des autres pendant un match. Je suis content de voir que l’on a devant des profils différents qui s’inscrivent parfaitement dans le collectif".

Sur quoi le groupe peut-il encore progresser pour consolider sa place et éventuellement se rapprocher un peu plus du haut de tableau ?

DC : "On travaille toujours pour progresser. Le classement est difficilement lisible avec les matches en retard. Mais on ne joue pas le haut du tableau. Il faut être réaliste par rapport aux résultats et aux adversaires. Pour le moment on n’a pas eu de pépin physique et on a eu qu’une seule suspension. Les circonstances sont donc favorables, même si elles sont dues à notre travail. Dans le jeu, nous devons impérativement progresser dans la gestion du match. Par rapport aux années précédentes, on souffre aussi du manque de taille sur les coups de pied arrêtés. Ces deux axes de travail sont importants pour notre objectif qui est de se maintenir".

Liée à l’activité de l’effectif professionnel, l’équipe réserve auxerroise poursuit les entraînements sans compétition. Comment tes joueurs encaissent-ils cette donnée ?

DC : "Pour le moment ils sont contents d’avoir la possibilité de s’entraîner. Ce n’est pas de l’avance que l’on prend sur nos adversaires puisque les autres équipes de notre groupe s’entraînent aussi. On attend de savoir si l’on va pouvoir prochainement organiser des matches amicaux. Ce serait une bonne nouvelle. Les garçons travaillent sérieusement sur le nouveau terrain synthétique. La semaine internationale permet aussi à certains d’entre eux d’intégrer l’entraînement des pros. J’ai deux garçons qui se partagent le brassard. Comme d’autres joueurs, ils jouent parfaitement leur rôle de cadre. Ce sont des bonnes locomotives pour un groupe d’entraînement qui a un état d’esprit positif".

Dans la même catégorie

CN2
Dominés par une équipe joueuse et plus mature, les réservistes icaunais se sont arrachés pour arracher un match nul face à l’un des prétendants à ...
25 oct 2020
CN2
Alternant match de championnat et match amical pour garder le rythme lors des week-ends ‘Coupe de France’, notre équipe réserve va affronter la de...
23 oct 2020
CN2
Fin de série pour notre équipe réserve, lourdement battue à Beauvais....
12 oct 2020
CN2
Après une semaine de Coupe de France et par conséquent de coupure pour notre équipe réserve, l’AJA B retrouve le championnat avec un déplacement d...
08 oct 2020