Vous êtes ici

U17

Le bilan des U17 Nationaux avec Jean-Sébastien Jaurès

15 juin 2022

Après le bilan des U19 puis de la N2, place à celui des U17 Nationaux ! Les U17 ont réalisé une magnifique année avec une belle quatrième place et 51 points. Retour avec le coach Jean-Sébastien Jaurès sur cette saison 2021-2022.

 

 

Les joueurs de Jean-Sébastien Jaurès ont très bien terminé avec une victoire 2-1 à Bourg en Bresse, le 15 mai dernier. C’est le résultat d’une montée en puissance de cette équipe au fil des matchs. Après 20 points pris sur la phase aller, 31 buts inscrits et 19 buts encaissés, le collectif s’est transfiguré en deuxième partie de saison. Sur la phase retour, l’AJA a pris 31 points (10 victoires, 1 nul et 2 défaites), seuls Strasbourg et Lyon font mieux avec respectivement 33 et 32 points. Des succès notables ont été réalisés avec notamment les 3 points pris face à l’Olympique Lyonnais ou encore ceux pris sur le terrain de Metz. 37 buts inscrits et seulement 8 encaissés sur ces 13 derniers matchs. Les jeunes ajaïstes clôturent cette saison avec 51 points, à seulement 2 points du podium, et 10 clean-sheets au compteur. À titre individuel, quelques joueurs se sont démarqués. Ryan Rodin et Trevis Dago terminent meilleurs buteurs de l’équipe avec respectivement 14 et 10 buts. Chacun a mis son triplé en compagnie d’Alvin Krizoua. Trevis Dago aura aussi inscrit un quadruplé. Signe de cette bonne saison, 4 joueurs du groupe U17 ont été appelés pour des rassemblements en Équipe de France.

Le bilan de Jean-Sébastien Jaurès : 

À nous de leur faire comprendre que le haut niveau, c'est l'exigence, la ponctualitéLe bilan global

Le cœur du projet, ce sont les jeunes. Ils ont progressé individuellement mais aussi collectivement. C’est une grosse satisfaction ! C’est l’objectif de la saison de le faire progresser et les emmener à l’échelon supérieur. Au niveau du contenu des matchs, j’ai trouvé que c’était bien. Il y a eu de très bons contenus. Contre les clubs pros, ça a été intéressant. Il ne manque pas grand-chose, on a terminé 4ème. Mais en même temps, il manque beaucoup de choses. Dans le contenu, on faisait jeu égal même. On jouait même mieux parfois. En revanche, on a eu un gros souci d’efficacité dans les deux surfaces de réparation. Ce sont les surfaces de vérité et c’est ce qui nous a coûté pour être un peu mieux classé. On a manqué d’efficacité. Le point positif est que deux joueurs sont allés chercher un contrat aspirant. On a eu beaucoup de promotions en match et à l’entraînement avec les U19. On a eu aussi des sélectionnés en Équipe de France U16. Cela montre la qualité du groupe et c’est intéressant.

On se doit de former des joueurs mais aussi des compétiteurs

Sur la quatrième place  

On se doit de former des joueurs mais aussi des compétiteurs. Dans l’aspect compétition, je pense que c’est une déception. Dans le contenu, ce qui est le plus important, c’est intéressant. On a réussi à faire des performances : on bat Lyon, on bat Metz, de très bons matchs face à Strasbourg. Mais il nous a manqué le petit truc pour aller les chatouiller au classement.

Sur la phase retour avec 31 points en 13 matchs 

On a fait une superbe série de 9 victoires consécutives et 1 nul.  Ça a été le moment où on a été beaucoup plus efficace défensivement. Cela ne concerne pas que mes défenseurs, car mes premiers défenseurs sont les attaquants. On a pris moins de buts donc on a fait une très bonne série. Cette phase retour peut s’expliquer car on a eu beaucoup d’arrivées au centre de formation, de nouveaux joueurs. On a senti que le départ était poussif où chaque joueur devait trouver sa place. Dès que les joueurs ont trouvé leur place et qu’on a trouvé notre style, derrière l’équipe a été proactive. On voyait qu’elle avait du caractère, de la personnalité. Les garçons défendaient en avançant. Ils jouaient avec passion, détermination et beaucoup d’intensité. Ça a été une fierté sur ce groupe-là.

Sur cette série de 9 victoires consécutives et 1 nul

Les joueurs sont allés chercher les choses, ce sont eux les acteurs. Nous on les aide. Dans cette série, on a battu Metz, Lyon. Derrière Lyon, on avait un club amateur. Il fallait être très vigilant. Ça reste des gamins, des êtres humains. À l’entraînement, on tirait la sonnette d’alarme, on les secouait pour qu’ils ne se relâchent pas. Après une bonne performance, le danger c’est le relâchement. On les a accompagnés pour qu’ils continuent cette série. 

Sur les 4 jeunes sélectionnés en Équipe de France U16

C’est une satisfaction. La sélection U16, c’est beaucoup de brassages. L’idée du sélectionneur, c’est de voir un maximum de joueurs. Mais eux, ils y étaient, donc c’est très bien. Ça valorise le club, le travail des joueurs et indirectement nous aussi. C’est hyper intéressant. L’idée est qu’ils continuent à être sélectionnés, avoir ce statut d’international et vivre des matchs de ce niveau. C’est un apprentissage, c’est formateur. Cela leur permet de jouer au-dessus et d’avoir un bagage mental, technique. Le niveau international est un meilleur niveau avec d’autres exigences. La moindre erreur se paye cash, l’intensité est supérieure. Quand nos garçons reviennent de sélection, ça devient des leaders. Ce n’est que bénéfique car ça tire le groupe vers le haut et ils emmènent les autres joueurs avec eux. Après, on devient plus exigeant avec eux comme ils ont ce statut d’international. Il ne faut pas se fixer de limites donc on essaie qu’ils aillent le plus haut possible. 

La projection sur la saison prochaine

Ce qui était intéressant sur cette saison est qu’il y a eu pas mal de premières années qui ont joué. J’avais 4 titulaires en moyenne par match. Puis à la fin, un peu plus. Mon objectif est qu’à leur arrivée au centre, ils aient un cadre de travail dans les horaires, dans la discipline. Mon but personnel est d’alimenter Jérémy (Spender) et David (Carré). Mettre le socle et pour les meilleurs, qu’ils soient en promotion et qu’ils jouent au-dessus. 

Être joueur du centre de formation 

Les deux premières années au Centre de formation AJA Acadomia sont un travail important. Il y a un gros cadre de travail car les garçons doivent assimiler beaucoup de règles. Il y a plein de trucs à prendre en compte. À nous de leur faire comprendre que le haut niveau c’est l’exigence, la ponctualité. En retard dans la vie, en retard dans les duels, c’est tout ça. Il faut tout mettre en place pour leur donner des bonnes bases : la prise d’informations, la première touche, le déplacement, le replacement. C’est ce qui leur permet d’être armé pour passer les étapes. S’il y a trop de défauts, à partir d’un certain âge, c’est compliqué de les corriger. 

Les premières années, on se prend pour un grand, on quitte les parents et on est dans l’excès. Comme lorsque vous prenez le premier appartement après le centre de formation. Il faut les accompagner pour les responsabiliser et les rendre autonome dans leurs projets, sans négliger la scolarité. Qu’ils soient aussi de bons citoyens car ils ont leur image, celle du club partout où ils se déplacent. Avec le respect, et la politesse, cela forme un ensemble important.

Dans la même catégorie

U17
Au tour des U17 Nationaux de démarrer leur championnat....
26 aoû 2022
U17
Pour le compte de la 13ème journée en retard, les U17 Nationaux de l'AJA se déplaçaient sur le terrain de l'ASPTT Dijon....
16 déc 2021
U17
Ce dimanche à 15h, les U17 nationaux commencent leur championnat par la récpetion de Bourg en Bresse....
27 aoû 2021
U17
Le week-end précédent aurait dû marquer la reprise de la compétition pour nos équipes du Centre de Formation AJA Acadomia après une semaine de vac...
09 nov 2020