Vous êtes ici

Le sort s’est acharné sur l’AJA

26 oct 2019

L’AJ Auxerre s’est inclinée à domicile pour la 12e journée de championnat face à une équipe de Grenoble qui lui a joué de biens mauvais tours.

Embarqués dans le ventre mou du championnat, les Auxerrois et les Grenoblois se sont retrouvés hier soir à l’Abbé Deschamps pour la douzième journée de Domino’s Ligue 2. La rencontre a basculé à deux reprises et a, au final, choisi le camp isérois. En conséquence, l’AJA a manqué l’opportunité de gagner quelques places, au contraire du GF38, alors que les résultats étaient globalement favorables sur les autres terrains. Elle a également perdu Michaël Barreto et Michel Padovani, son entraîneur adjoint, tous deux expulsés. 

En panne d’inspiration pendant 45 minutes.

Les Auxerrois avaient pourtant démarré sur les chapeaux de roues en imposant dès les premières secondes un rythme endiablé. Ils ont d’emblée porté le danger devant les cages du GF38 avec une succession de centres et de coups de pied arrêtés. Initiée par Touré et conclue par Sakhi, la première action dangereuse de la partie fut même à mettre à l’actif des locaux (9’). Face à cette entame, les visiteurs ont fait le dos rond et allaient être récompensés quelques instants plus tard. En retard, Sakhi laissait Gibaud centrer côté droit. Michel n’arrivait pas à se saisir du cuir et permettait à Djitte de conclure face à Souprayen et Marcelin (0-1, 17’). Personne ne le savait à ce moment-là, mais ce but allait être le seul de la soirée. En panne d’inspiration, les Auxerrois ont pris un coup de bambou avec cette ouverture du score, et à l’exception d’une frappe de Le Bihan dans les arrêts de jeu (45+3’), les protégés de Jean-Marc Furlan n’ont pas vraiment étés dangereux. 

Barreto et Padovani voient rouge.

En seconde période, l’AJA a affiché un tout autre visage. D’abord revanchard et ensuite impulsif. Au cœur du forcing, Yattara se retrouvait en bonne position sur corner, mais la tentative est passée au-dessus (66’). Alors que la domination icaunaise s’accentuait minute après minute, Michaël Barreto, rentré un petit quart d’heure plus tôt, a été directement renvoyé aux vestiaires par l’arbitre de la rencontre (76’). Une sanction appliquée à l’identique sept minutes plus tard envers Michel Padovani (83’). En bloquant les couloirs, par un pressing intelligent et en gagnant quelques dizaines de secondes à chaque fois que la possibilité s’ouvrait à eux, les Grenoblois réalisaient le bon coup de la journée. On notera tout de même une possession très nettement à l’avantage des Auxerrois (63,3 %) mais ils ont par moment eu du mal à l’exploiter (un tir cadré sur onze). À souligner aussi, les dix-sept fautes grenobloises sanctionnées d’un maigre carton jaune, quand l’AJA récoltait trois avertissements et une expulsion pour sept fautes commises. 

Prochain rendez-vous à Châteauroux.

« Il y a aussi des circonstances de match défavorables. On a un expulsé au moment où on reprenait le match en main. Ça casse le scénario et la finalité du match » a résumé Jean-Marc Furlan hier soir après la rencontre. Malgré tout, cette défaite maintient l’AJ Auxerre a quelques points du haut de classement. Mais elle marque un coup d’arrêt après deux bons résultats face à des cadors du championnat. Il lui faudra reprendre ses esprits dès vendredi prochain. L’AJA se déplacera à Châteauroux, avant-dernier et plus mauvaise attaque. Et elle aura la ferme attention de se relancer.

La fiche technique du match (LFP)

Dans la même catégorie

AJAprès-match
Menée au score, l’AJA a arraché le match nul 1...
09 nov 2019
AJAprès-match
A Châteauroux, les Auxerrois se sont inclinés ...
02 nov 2019
AJAprès-match
Emmenée par un quatuor défensif axial impressi...
21 oct 2019
AJAprès-match
Grâce à sa victoire 2-0 face au Havre, l’AJ Au...
05 oct 2019