Vous êtes ici

AJAprès-match

Pas sur les bons rails

29 mar 2019

Malgré les signes encourageants du début de seconde période, l’AJA a lourdement chuté à Charlety. La faute à deux pénaltys concédés sur des erreurs individuelles.

L’AJA a encore du chemin à parcourir pour se sauver. Un long chemin même. La défaite concédée au Paris FC (3-0) ne va pas rassurer les supporters. Les Franciliens, plus que jamais candidats à la montée, ont bien maîtrisé le jeu. En convalescence, les Bourguignons ont été trop friables. Ils se sont également rendus coupables d’erreurs individuelles et collectives pour espérer quoi que ce soit ce soir. Pourtant ils ont montré quelques signes encourageants en début de deuxième mi-temps. Mais les manquements défensifs ont plombé ce petit sursaut d’orgueil.

Un réel manque de précision.

L’entame de match a été plutôt calme. Il aura même fallu attendre un peu pour voir la première frappe par Philippoteaux (8’). Touré a répliqué (10’) avant de s’offrir un slalom au cœur de la défense, conclu aux quinze mètres (1-0, 16’). Vigilant, Michel a préservé les siens devant Wamangituka (22’). Puis l’AJA a répliqué. Mais trop imprécise, elle ne s’est pas montrée très percutante, ni dangereuse. En tout cas, pas au point de désarçonner la meilleure défense du championnat, impériale en son antre ce vendredi soir.

Deux pénaltys concédés.

La rentrée en jeu de Mohamed Yattara à la pause a coïncidé avec du mieux dans le jeu icaunais. Associé à Dugimont devant, les deux hommes ont pesé. Dès lors, les Auxerrois ont posé des soucis à leurs hôtes. Philippoteaux d’une frappe enroulée (48’), Dugimont à la lutte avec un défenseur dans la surface (51’) et Yattara d’une volée à 20m (65’) auraient pu embrasser un meilleur sort. Mais c’est au cœur de cette domination que l’équipe a replongé sur deux actions identiques : des erreurs de relance ou de contrôle depuis l’arrière garde, sanctionnés par deux pénaltys évitables (74’ et 84’). Les joueurs du PFC n’en demandaient pas tant pour prendre le large alors que l’AJA semblait avoir les armes pour revenir au score.

Corriger les erreurs et endosser le bleu de chauffe.

On avait imaginé plusieurs conclusions métaphoriques à ce compte-rendu. Et puis, on a écouté le nouvel entraîneur des bleu et blanc analyser la situation avec la presse. On n’a pas trouvé mieux que ses mots pour résumer le tableau que nous avions commencé à griffonner : « Il faut redoubler le travail, il n’y a pas d’autres mots. Il va falloir trouver les bons boutons. Je ne vois que des aspects de solidarité et de groupe pour s’en sortir. Il faut faire corps ensemble et corriger ces erreurs. Il faut être plus solide dans tous les secteurs de jeu. Je ne vois pas de mauvais vouloir, je ne vois que des insuffisances qu’il faut travailler et gommer. Il faut relever la tête et travailler. Il n’y a pas d’autres vertus que le travail ». Après trois déplacements hors de ses bases, l’AJA accueillera samedi 6 avril le leader messin à 15h. Et elle aura besoin de tout le monde pour affronter ce gros morceau.

Tous unis avec l’AJA !

 

Paris FC – Auxerre : 3-0

Paris, Stade Charléty / Arbitre : Mr Petit / Mi-temps : 1-0

Buts : Touré (16’, 74’sp), Wamangituka (84’sp)

 

Paris FC, la compo : Demarconnay, Yohou, Perraud, Kanté, Karamoko, Kouamé, Nomenjanahary (Ourega 61’), Mandouki, Pitroipa (Bamba 87’), Wamangituka, Touré (Saint-Louis 79’)

Entraîneur : Mecha Bazdarevic

 

AJ Auxerre, la compo : Michel, Arcus, Tacalfred, Bellugou, Boto, Adéoti (cap, Féret 80’), Fomba, Barreto, Mancini (Yattara 46’), Dugimont (Begraoui 74’), Philippoteaux

Entraîneur : Cédric Daury

Dans la même catégorie

AJAprès-match
Le maintien, un stade plein, la retraite de Ju...
18 mai 2019
AJAprès-match
Pour son dernier déplacement de la saison en c...
11 mai 2019
AJAprès-match
Découvrez le onze de départ pour l'AJ Auxerre ...
10 mai 2019
AJAprès-match
Battue dans le temps additionnel par Châteauro...
04 mai 2019